Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

FAQ

Dans cette section le Dr Hunsinger, Chirurgien Esthétique à Paris, répond aux questions fréquentes posées par ses patientes qui souhaitent recourir à la chirurgie esthétique ou à la médecine anti-âge.

Comment choisir son chirurgien esthétique ?

Vous envisagez une intervention (chirurgie ou médecine esthétique) et vous ne savez pas comment choisir votre chirurgien esthétique ? Un proche vous a recommandé un professionnel, mais vous émettez des réserves ? Voici quelques pistes pour choisir votre chirurgien esthétique.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins

La première des choses est de vérifier que le chirurgien esthétique est diplômé et qualifié. Le Conseil National de l’Ordre des Médecins dispose d’une liste répertoriant tous les chirurgiens spécialisés en chirurgie esthétique et réparatrice. Vous trouverez la liste sur le site officiel : https://www.conseil-national.medecin.fr. Le Dr. Vincent Hunsinger est naturellement présent dans cette liste.

La Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP)

La SOFCEP est une société savante regroupant la majeure partie des chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique par le Conseil de l’Ordre. Si votre chirurgien esthétique est membre de la SOFCEP, vous avez la garantie qu’il est diplômé, qu’il s’impose une actualisation professionnelle régulière et qu’il respecte les règles d’exercice définies dans la charte de la SOFCEP. Le Dr. Vincent Hunsinger est membre de la SOFCEP.

Le bouche à oreille

Vous connaissez un proche satisfait de l’intervention qu’il a subi ? Votre médecin habituel vous recommande un chirurgien esthétique ? Rien de tel que le bouche à oreille. Toutefois, veillez à vérifier au moins s’il est qualifié auprès du Conseil de l’Ordre.

La chirurgie esthétique à l’étranger

De nombreuses destinations proposent une chirurgie esthétique pas cher : tunisie, algérie, maroc, etc..
Cette chirurgie à bas coût cache de nombreux risques qu’il faut prendre en considération avant de faire son choix. Si la responsabilité du chirurgien étranger qui échappe aux lois françaises est difficile à mettre en cause ; les risques médicaux sont également importants et peuvent engager le pronostic vital : phlébite, embolie pulmonaire, infection grave et septicémie.

Quels sont les différents types d’anesthésie ?

Tout acte de chirurgie requiert une anesthésie destinée à supprimer certaines sensations. Sans elle, l’intervention serait bien trop douloureuse à supporter. Il existe 3 grands types d’anesthésie. Focus.

L’anesthésie générale

Il s’agit d’une combinaison d’un agent analgésiant à base de morphine et d’un agent hypnotique. Elle entraîne une suspension temporaire et réversible de la conscience et de la sensibilité à la douleur. Elle est systématiquement employée pour les actes chirurgicaux majeurs et douloureux, en particulier pour les interventions invasives, comme les opérations de la cage thoracique.

Il est possible de pratiquer une anesthésie générale moins profonde dans certains cas (dite vigile ou avec sédation). Une anesthésie générale peut parfois être complétée par une anesthésie locorégionale afin de diminuer les douleurs post-opératoires, comme c’est le cas pour les chirurgies du genou ou de la hanche.

Les progrès de l’anesthésie des 10 dernières années permettent un confort optimal pour le patient et le chirurgien ; les risques sont extrêmement faibles et contrôlés par la consultation d’anesthésie. Les procédures garantissent une sécurité optimale pour tous les actes d’anesthésie.

L’anesthésie locorégionale

Des anesthésiques locaux sont injectés à proximité des nerfs moteurs et sensitifs de la région où l’opération sera pratiquée. Ils provoquent une paralysie temporaire et réversible de ces derniers entraînant l’imperceptibilité de la douleur.

Elle est souvent employée pour les actes opératoires des membres inférieurs ou supérieurs (péridurale et anesthésies régionales périphériques), mais également pour le cou, les yeux, ou encore le visage…

L’anesthésie locorégionale permet une récupération plus rapide qu’une anesthésie générale. Le patient peut ainsi rentrer chez lui plus rapidement (ambulatoire).

L’anesthésie locale

Elle consiste à réaliser des injections d’anesthésiques locaux dans les tissus de la région à anesthésier, ou à appliquer des onguents ou des crèmes. Elle est communément pratiquée par les chirurgiens-dentistes, mais également par les médecins esthétiques lors de certains actes (injections de botox, acide hyaluronique…).

Le Dr Vincent Hunsinger, chirurgien esthétique à Paris, pratique toute la chirurgie du visage sous anesthésie locale :

Comment choisir son anesthésie ?

Le type d’anesthésie dépend en grande partie du geste opératoire qui sera pratiqué, mais également de l’état de santé générale du patient et de ses antécédents, ainsi que de ses préférences. Ce choix est débattu entre le Dr Vincent Hunsinger et le patient lors d’une consultation préopératoire.

Quelles interventions peuvent bénéficier d’une prise en charge ?

Comment savoir si ma chirurgie esthétique sera prise en charge ?

Si vous envisagez de recourir à une opération de chirurgie plastique, il est naturel de vouloir savoir si la Sécurité sociale et votre mutuelle prendra en charge une partie de vos dépenses. Voici quelques exemples.

Que signifie qu’une intervention est « prise en charge » par l’assurance maladie ?

Cela signifie qu’il existe une codification qui permet à votre chirurgien de justifier de la nécessité médicale de votre intervention. Cette codification comporte des conditions strictes qui sont systématiquement vérifiées par la sécurité sociale. Demandez à votre chirurgien esthétique si votre cas permet une prise en charge.

Ma mutuelle ou ma complémentaire santé peut-elle prendre en charge mon hospitalisation ou les honoraires de mon chirurgien ?

Si la sécurité sociale prend en charge une partie de l’intervention de chirurgie plastique, alors la mutuelle peut rembourser les frais relatifs à l’hospitalisation ou aux dépassements d’honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste.

Si l’opération est purement esthétique (pas de prise en charge par la sécurité sociale) ; aucune mutuelle ne prendra de frais à sa charge.

 

Quelles son les interventions de chirurgie plastique peuvent être prises en charge ? (après vérification des conditions requises)

  • la réduction mammaire en cas d’hypertrophie mammaire vraie et si le retrait est supérieur à 300 grammes de glande mammaire par sein
  • la pose de prothèses mammaires pour les absences totales de glande mammaire (aplasie) avant toute grossesse ce qui est assez rare
  • l’abdominoplastie en cas de tablier abdominal recouvrant le pubis (pli au dessus du pubis pouvant être à l’origine de macération)
  • la cure de diastasis abdominal suite à des grossesses multiples ou gémellaires (relâchement important abdominal)
  • la rhinoplastie quand il existe une déviation du nez consécutive à un accident et/ou si le patient souffre d’un problème respiratoire
  • la gynécomastie lorsqu’il existe un véritable excès de glande mammaire sans excès adipeux
  • le lifting de bras ou de cuisses en cas d’excès cutané suite à un amaigrissement massif

Quelles interventions de chirurgie plastique ne sont JAMAIS prises en charge ?

  • la liposuccion ou la lipocryolyse, interventions toujours de nature esthétique
  • tout acte de médecine esthétique : injections d’acide hyaluronique, botox, etc.
  • une intervention pour ptôse mammaire (lifting des seins) n’est jamais prise en charge
  • et plus globalement, toute intervention de nature purement esthétique : augmentation mammaire, liftings (visage, fesses, bras, cuisses, culotte de cheval…), blépharoplastie, etc.

 

Dans tous les cas, votre chirurgien vous indiquera si votre intervention peut être prise en charge et vous informera de la marche à suivre au terme d’une consultation et d’un examen clinique détaillé.

Est-ce que je vais avoir mal ?

Chirurgie esthétique et douleur

La douleur est un symptôme multifactoriel, qui dépend du type de chirurgie, de son déroulement (chirurgien et anesthésiste) et du patient ! Eviter la douleur est une priorité pour le Dr Hunsinger et ses anesthésistes.

Les chirurgie réputées peu douloureuses sont :

  • Chirurgie du visage : lifting, blépharoplastie
  • Chirurgie de la poitrine en dehors des prothèses rétro-musculaires : Réduction mammaire, cure de ptose mammaire ou mastopexie
  • Chirurgie des bras : lifting
  • Chirurgie de la peau

Les chirurgies suivantes sont plus douloureuses :

  • Abdominoplastie
  • Prothèses mammaires rétro-pectorales (courbatures ++)
  • Lifting de cuisses
  • Liposuccion (dépend des ecchymoses)

Pour lutter contre la douleur le Dr Hunsinger utilise les procédés suivants en chirurgie esthétique et plastique :

  1. Infiltration d’antalgiques avant et après l’acte chirurgical pour limiter les sensations douloureuses pendant l’anesthésie et au réveil
  2. Hémostase très soigneuse et infiltration adrénalinée pour réduire les hématomes et ecchymoses cutanées post-oprératoires
  3. Anesthésie sans intubation le plus souvent grâce à l’usage du masque laryngé qui permet d’éviter les maux de gorge après l’opération
  4. Durée opératoire la plus courte pour réduire l’inconfort lié aux hypothermies

Quelles sont les étapes avant de me faire opérer ?

Bien préparer ma chirurgie esthétique à Paris

La première étape et la plus importante est la (ou les) consultation(s) pré-opératoire(s). Elle permet au Dr Hunsinger spécialiste en chirurgie esthétique et plastique à Paris de comprendre les attentes de ses patient(e)s et de leur faire comprendre les différentes options thérapeutiques.

Au termes de cette consultation le Dr Vincent Hunsinger remet les documents indispensables à la réalisation d’une chirurgie esthétique en France à savoir :

  • Consentement éclairé
  • Fiche d’information sur la procédure établie par la Socété Française de Chirurgie Plastique Réparatrice et Esthétique (SoFCPRE)
  • Devis détaillé en double exemplaire
  • Ordonnances pré-opératoires
  • Vêtements de contention chirurgicale

La consultation d’anesthésie est la seconde étape qui permet de garantir la sécurité médicale de la procédure. Elle doit se faire dans le mois qui précède l’intervention (à plus de 48h de cette dernière).

Enfin il faut arriver à la clinique à jeûn depuis au moins 6 heures si l’intervention est prévue le même jour que l’admission.

Quelles sont les complications de la chirurgie esthétique et les moyens de les prévenir ?

Risques de la chirurgie esthétique et plastique expliqués par le Dr Vincent Hunsinger, Chirurgien Esthétique à Paris

Les complications dépendent du type d’intervention mais on peut présenter dans ce paragraphe celles qui sont communes à plusieurs types d’opérations esthétiques et plastiques.

  • Le saignement :

Il existe un risque de saigner pour toute intervention de chirurgie. Il peut être plus élevé chez certains patients en raison de prédispositions ou de médicaments (aspirine, anticoagulants, anti-inflammatoires comme ibuprofen).

La prévention consiste à repérer les patients à risque, arrêter leurs traitements à risque et éviter la perte sanguine per-opératoire et post-opératoire.

Lorsqu’un hématome se constitue, sa taille et/ou sa localisation peut contraindre le chirurgien à le drainer.

  • L’infection :

Le risque infectieux varie selon le site opératoire et l’immunité du patient. Il est particulièrement dangereux quand le chirurgien implante un matériel étranger comme des prothèses mammaires.

Sa prévention consiste en une asepsie stricte pendant la chirurgie ; la prescription de douche pré-opératoire au patient et l’usage parfois d’antibioprophylaxie quand le risque est élevé.

Lorsqu’une infection est avérée, elle peut être traitée médicalement par antibiotiques ou être drainée chirurgicalement si une collection purulente se forme.

  • Le risque thrombo-embolique :

Il est surtout présent dans la chirurgie réparatrice et esthétique du ventre et des cuisses. La phlébite et l’embolie pulmonaire sont des complications redoutées.

La prévention repose sur le port de bas de contention pendant et après la chirurgie. Une anticoagulation préventive par piqûres de Lovenox est prescrite après toute chirurgie à risque. L’examen clinique et l’échographie doppler permettent un diagnostic précoce.

Lorsqu’une thrombose est avérée, un traitement anticoagulant par voie orale est instauré et poursuivi pendant plusieurs mois.

  • Le risque cicatriciel :

La cicatrisation est très variable selon la technique de suture, la région opérée et la qualité de la peau du (de la) patient(e). Les cicatrisations pathologiques sont les cicatrisations hypertrophiques et les cicatrices chéloïdes.

Le Dr V. Hunsinger attache une grande importance à la qualité de ses sutures et il utilise les procédés les plus modernes associés aux fils les mieux tolérés pour optimiser la qualité de cicatrisation de ses patient(e)s.

Lorsqu’un patient présente une cicatrice trop épaisse le Dr Hunsinger pratique des injections de corticoïdes « retard » pour réduire ce phénomène.

 

Mon opération peut-elle être remboursée par la sécurité sociale ?

Mon Opération est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Le coût d’une intervention de chirurgie plastique comprend les frais de clinique, de matériel le cas échéant (implants mammaires), les honoraires de l’anesthésiste et du chirurgien.

Certaines interventions peuvent bénéficier de prise en charge par l’assurance maladie (réduction mammaire, abdominoplastie) mais le remboursement des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste dépendent de la couverture par la complémentaire santé. Dans certains cas ils peuvent être pris en charge intégralement.

D’autres interventions de chirurgie esthétique pure (lifting de seins, prothèses mammaires, liposuccion, blépharoplastie) ne peuvent pas bénéficier de prise en charge par l’assurance maladie. L’intégralité des frais relatifs à cette opération sont à la charge du (de la) patient(e). La mutuelle ne peut en aucun cas participer au remboursement. Le Dr Hunsinger ne peut pas prescrire d’arrêt de travail.

Vous pourrez vous renseigner sur les possibilités de prise en charge par l’assurance maladie et la mutuelle lors de la consultation pré-opératoire avec le Dr Vincent Hunsinger.