Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

Lifting des Cuisses – Cruroplastie

L’accumulation de graisse au niveau des cuisses peut créer une certaine frustration chez de nombreuses femmes. Elle est déterminée le plus souvent par la génétique et aucun régime bien mené ou programme sportif spécifique ne peut la faire disparaître. La cruroplastie, ou lifting des cuisses, est la seule solution durable pour raffermir les cuisses et réduire leur diamètre.

Quelles indications pour le lifting des cuisses ?

La cruroplastie est indiquée dans les cas suivants :

  • excès de graisse localisé aux cuisses avec une peau qui présente des vergetures
  • peau des cuisses détendue présentant des capitons et un aspect peau d’orange
  • amaigrissement massif avec persistance d’un excès purement cutané ou mixte (peau et graisse)

Quelles cicatrices laissées par une cruroplastie ?

Les cicatrices sont variables selon la localisation et l’étendue de l’excès de peau et de graisse à retirer :

  • cicatrice horizontale cachée dans l’aine pour les petits excès de peau
  • cicatrice en mini-T pour les excès modérés prédominant à la racine de la cuisse
  • cicatrice verticale de l’aine au genou cachée en face interne de la cuisse pour les excès plus importants
  • cicatrice verticale externe associée au bodylift inférieur dans les cas les plus avancés

Lifting des cuisses : l’intervention

  • la procédure débute systématiquement par une liposuccion importante de la zone de peau en excès et des zones adjacentes
  • la peau est testée avant d’être réséquée
  • la peau en excès est retirée en veillant minutieusement à préserver les vaisseaux et lymphatiques de la cuisse
  • la fermeture est très précise, utilise des fils résorbables et des techniques qui permettent une cicatrisation peu visible
  • en consultation, le Dr. HUNSINGER juge du type de cicatrice nécessaire et des critères de prise en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle
  • l’intervention dure 1h30 à 2h30
  • hospitalisation en ambulatoire ou 1 nuit selon les cas
  • reprise du travail sous 10 à 15 jours
  • reprise d’une activité physique sous 2 mois

Autres interventions