Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

Qu’est-ce que le rajeunissement vaginal non chirurgical ?

Avec les grossesses, les changements hormonaux et le vieillissement, les femmes peuvent rencontrer des modifications de leur vagin. Les traitements de rajeunissement vaginal non chirurgicaux peuvent aider à inverser ces changements.

Les effets des grossesses sur le vagin

La grossesse et l’accouchement peuvent entraîner des traumatismes et des étirements conduisant à leur tour à une perte de la tension vaginale. Cette laxité vaginale est plus susceptible de se produire lors de la naissance de plus d’un enfant à la fois, de celle d’un grand bébé, de l’accouchement au forceps (instrument d’extraction du fœtus), ou lorsque la maman a atteint un âge délicat pour un accouchement.

Les symptômes de la laxité vaginale incluent une perte de sensation lors des rapports et une diminution de la satisfaction sexuelle. Elle peut également avoir un impact négatif sur la fonction sexuelle, l’image que l’on a de soi et la qualité de vie de la femme. Cet état tabou est mal reconnu et sous souvent sous-estimé.

Bien que l’entraînement du plancher pelvien et les exercices de Kegel soient recommandés pour resserrer les muscles vaginaux, rien n’indique que de tels exercices entraînent un réel resserrement du vagin. La vaginoplastie (rajeunissement vaginal chirurgical) reste la seule option efficace.

Toutefois, certaines femmes qui envisagent de donner naissance à d’autres enfants ou ne veulent pas être opérées peuvent désormais opter pour des options non chirurgicales utilisant l’énergie laser ou la radiofréquence.

Laser et radiofréquence : deux techniques pour le rajeunissement vaginal non chirurgical

Les radiofréquences chauffent les tissus, entraînant une augmentation de la formation de collagène. Bien que ces technologies soient relativement nouvelles pour le traitement vaginal, une étude a examiné le traitement par radiofréquence avec refroidissement de la surface pour protéger la peau vaginale. Il a été démontré qu’elle améliorait le resserrement du vagin et la fonction sexuelle. L’énergie laser est une alternative à la radiofréquence qui réchauffe les tissus vaginaux à un niveau plus superficiel. Les traitements par laser et radiofréquence peuvent également améliorer la lubrification vaginale.

Par ailleurs, une incontinence urinaire peut survenir à la suite d’une grossesse, résultant d’un étirement des muscles du plancher pelvien qui soutiennent la vessie et l’urètre. Dès lors, des fuites peuvent survenir à certains moments, comme en riant, en sautant ou même en toussant. Les premières données d’étude indiquent que les radiofréquences et le laser peuvent aider à traiter ce type d’incontinence légère. Les fuites plus graves doivent cependant être évaluées par un urologue.

Comme avec la plupart des procédures non chirurgicales, ces traitements ne remplacent pas la chirurgie. La radiofréquence et le laser reposent sur le resserrement par le remodelage du collagène, tandis que la chirurgie a pour effet de combler le vide là où les muscles vaginaux se sont étirés. Bien que les résultats des radiofréquences et des lasers puissent être limités, une vaginoplastie comporte les risques inhérents à toute intervention de chirurgie.