Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

Sécurité et efficacité de la Lipocryolyse (lypocryolyse) – Évaluation scientifique

Maigrir sans chirurgie est possible. Jusqu’alors, perdre sa culotte de cheval ou obtenir un ventre plat nécessitait une liposuccion, une technique de chirurgie esthétique plutôt invasive et onéreuse. Désormais, avec les avancées technologiques, il est possible d’affiner sa silhouette grâce à la lipocryolyse, un procédé simple et efficace. Explications.

Découverte de la lipocryolyse

Qui n’a jamais songé à une liposuccion douce sans chirurgie ? Alors que la silhouette est déterminée en grande partie par la prédisposition génétique de chaque individu, perdre sa culotte de cheval, perdre ses poignées d’amour ou perdre son ventre peut représenter un défi difficile à surmonter malgré des régimes bien conduits et une activité physique intense.

Depuis quelques années se développe la première vraie alternative à la liposuccion qui permet de combattre les graisses grâce au froid : la lipolyse par le froid ou lipocryolyse (littéralement détruire la graisse par le froid).

La première étude scientifique chez l’homme sur la lipocryothérapie a été publiée en 2009 par le Dr. Sydney R. Coleman, un chirurgien plasticien américain. Il démontre une réduction des poignées d’amour par le froid de 20% à 2 mois et de 25% à 6 mois. Les seuls effets indésirables relevés chez ses patients ont été quelques troubles de la sensibilité s’estompant en 3 ou 4 semaines.

Les études en laboratoire réalisées à Harvard par le Dr. Dieter Manstein, apportent une explication à ce phénomène de lipocryolyse : les cellules graisseurs sont plus sensibles au froid que celles de la peau. L’application de froid à une température précise pendant une durée précise sur une zone permet par conséquent de faire fondre la graisse sous la peau sans abîmer cette dernière. Le principe de liposuccion douce par le froid est possible !

Efficacité et sécurité de la lypocryolise

Michael J. Ingargiola a publié un travail sérieux dans la plus grande revue américaine de chirurgie plastique. Il analysa les 19 études les plus pertinentes concernant la lypocryolyse dans la littérature scientifique et observa des résultats particulièrement encourageants :

  • l’efficacité de la réduction des excès graisseux par lypocryolyse varie de 15 à 30%
  • l’innocuité (qui établit qu’une chose n’est pas nuisible) est établie avec des effets secondaires bénins comme des rougeurs et des gonflements qui disparaissent en une semaine
  • quelques troubles de sensibilité peuvent apparaître, mais sont régressifs en 1 mois puisque le froid respecte les cellules nerveuses

Quelles applications pour la lipocryothérapie ?

En plus des essais concluants menés sur les poignées d’amour, il est tout à fait possible de traiter d’autres zones graisseuses du corps. Ainsi, en 2015, une équipe thaïlandaise a publié une étude portant sur la lipocryothérapie des bras et des cuisses, avec une efficacité statistiquement prouvé jusqu’à 25% d’amélioration.

Une autre étude, publiée la même année par le dermatologue Girish S. Munavalli, démontre l’efficacité de la lipocryothérapie dans le traitement de certains cas de gynécomastie chez l’homme.

Lipolyse par le froid à Paris

La lipocryolyse fait désormais parties des techniques les plus efficaces et naturelles permettant de supprimer de manière douce les amas graisseux afin d’affiner et d’harmoniser la silhouette.

Le Dr. Vincent Hunsinger, chirurgien plasticien à Paris, pratique la lypocryothérapie sur toutes les parties du corps. Il traite également à l’aide d’une méthode originale la graisse du cou et des bajoues.