Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

News

RECOMMANDATIONS du Directoire Professionnel des Plasticiens relatives aux implants mammaires et au risque de LAGC

augmentation mamamaire paris prothèses implants lymphome allergan texture lisse

Prenant à la fois en compte les données scientifiques dont il dispose actuellement concernant le LAGC (lymphome anaplasique à grandes cellules), et les principes déontologiques qui régissent l’exercice de la Médecine, le Directoire Professionnel des Plasticiens réuni sous l’égide de la SoFCPRE recommande dorénavant de ne plus mettre en place d’implants mammaires à surface macro-texturée de type Biocell® de la marque Allergan® en raison de la sur-représentation de ces prothèses dans cette pathologie. Le Directoire reste prudent concernant les autres implants à surface macro-texturée et les implants à surface recouverte de polyuréthane, pour lesquelles les travaux se poursuivent pour déterminer une éventuelle exposition au risque.

Concernant les femmes porteuses d’implants mammaires à surface macro-texturée de type Biocell®, le Directoire ne recommande pas d’explantation préventive à titre systématique, car le risque de survenue d’un LAGC est extrêmement faible.
Comme à toutes les femmes porteuses d’implants mammaires le Directoire recommande avec ses tutelles  une surveillance annuelle chez leur chirurgien, leur gynécologue ou leur médecin traitant (examen clinique, échographie et IRM au moindre doute).
En cas d’épanchement abondant, d’augmentation de volume, de douleur, d’inflammation, ou de toute anomalie au niveau du sein, quel que soit le moment de sa survenue ou en cas de traumatisme sur le sein, une consultation médicale est indispensable.
En l’absence d’anomalies cliniques ou radiologiques, il est toutefois inutile de modifier la fréquence et les modalités d’une surveillance annuelle.
En cas d’explantation ou de changement d’implant, des prélèvements de capsule périprothétique ou d’un éventuel épanchement devront être systématiquement effectués pour le réseau lymphopath.
Profondément soucieux de la santé de leurs patientes, les chirurgiens plasticiens français se préoccupent depuis janvier 2011 du problème du LAGC et travaillent à cet effet en étroite collaboration avec leurs instances de tutelle (DGS, ANSM, InCA) et avec les sociétés scientifiques internationales (ASAPS).

Malgré le grand nombre d’inconnues, il apparaît aujourd’hui que la texturation de l’implant pourrait jouer un rôle important dans la survenue du LAGC. Grâce à son réseau Lymphopath unique au monde, la France a pu recenser 50 cas de LAGC de 2009 à juillet 2018. Ces cas concernaient dans la majorité des cas des implants à surface texturée. A cet égard, les chirurgiens plasticiens français avaient émis en 2017 une recommandation de prudence concernant l’utilisation des implants macrotexturés et la relativité de leur indication. Depuis lors, à la suite des conclusions des travaux commandités par l’ANSM et publiés en juillet 2018, on distingue les implants mammaires en 4 catégories selon la nature de leur surface : lisse, micro-texturée, macro-texturée, et recouverte de polyuréthane.
Si la France est le seul pays au monde à disposer du réseau de centres experts « lymphopath », elle est en revanche en retard dans la mise en place d’un registre national de surveillance des implants mammaires. En collaboration avec la Fédération des Spécialités Médicales (FSM) et l’ANSM, le Directoire Professionnel des Plasticiens a pourtant développé un tel registre, qui est opérationnel depuis 3 ans, mais dont la mise en application s’est malheureusement heurtée jusqu’à ce jour aux procédures administratives de la CNIL.
Si le sujet est préoccupant, il faut toutefois garder le sens de la mesure et ne pas inquiéter inutilement la population. La fréquence du LAGC est si faible que le risque est encore très difficile à quantifier. Pour la même raison, il n’est pas possible d’identifier précisément les facteurs de risques associés à cette pathologie, qui sont vraisemblablement multiples. A côté de la texturation de surface des implants en effet, le rôle de certains microbes et le terrain génétique ont été incriminés, qui nécessitent aussi des études complémentaires.
Tant en chirurgie reconstructrice qu’en chirurgie esthétique, et lorsqu’il n’existe pas de solution alternative raisonnable, le Directoire souligne que les bénéfices apportés aux patientes par les implants mammaires sont actuellement infiniment supérieurs au risque de LAGC.

Pour le Directoire Professionnel des Plasticiens, le 22 novembre 2018
Catherine BRUANT-RODIER, Présidente de la SoFCPRE et de la section 50 du CNU
Gilbert VITALE, Président de la SoFCEP
Véronique MARTINOT-DUQUENNOY, Présidente du Collège
Sébastien GARSON, Président du Syndicat et de l’OA Plastirisq
Stéphane de MORTILLET, Secrétaire du chapitre de sénologie-oncoplastie de la SoFCPRE
Marc REVOL, Secrétaire Général de la SoFCPRE
Michet ROUIF, Secrétaire Général de la SoFCEP
Richard ABS, Secrétaire Général du Syndicat et Secrétaire du chapitre d’esthétique de la SoFCPRE
Eric ARNAUD, Secrétaire Général du Collège et de l’OA Plastirisq

Télécharger les recommandations  2018-11-22 RECOMMANDATIONS du Directoire Professionnel des Plasticiens

En savoir plus

Les réseaux sociaux influencent les interventions de médecine esthétique anti-âge

reseux sociaux chirurgie esthétique

En 10 ans, le marché de la médecine esthétique a doublé et les moins de 35 ans sont toujours plus nombreux à franchir le pas des injections anti-âge, comme le Botox, l’acide hyaluronique ou encore les skinboosters. En cause, certainement l’influence des applications telles que Snaptchat ou Instagram qui permettent en quelques secondes de magnifier un visage grâce aux filtres numériques.

En savoir plus

La chirurgie esthétique post-bariatrique pour aimer son corps à nouveau

lifting bras chirurgie post bariatrique paris dr vincent hunsinger

Si vous avez récemment subi une perte de poids massive après une chirurgie bariatrique, vous pouvez ressentir une gêne physique et/ou psychologique provoquée par un excès de peau sur certaines parties de votre corps. Les chirurgiens plasticiens peuvent utiliser des techniques de Body Contouring et d’autres procédures de sculpture corporelle pour supprimer ces excès de peau laissés par la chirurgie bariatrique.

En savoir plus

RIGENERA : Traiter la chute des cheveux avec les cellules souches

chute des cheveux alopecie paris rigenera cellules souche avant après chirrugien esthétique

RIGENERA est un procédé révolutionnaire qui permet de régénérer les cheveux à l’aide de cellules souches au moyen de micro-greffes autologues. Parce qu’il stimule la croissance des cheveux et augmente leur densité, RIGENERA est un allié inestimable pour combattre l’alopécie.

En savoir plus

Traitement des boules de Bichat chirurgical

extraction boules de bichat bichectomie paris chirurgien esthétique paris

Un visage attrayant se caractérise par des formes angulaires bien définies, qui encadrent et rehaussent les éléments du visage tels que le nez, la bouche et les yeux. Les boules de Bichat sont des structures graisseuses anatomiques présentes dans les joues qui peuvent parfois arrondir les traits du visage. La réduction des boules Bichat par chirurgie accentue le volume des pommettes et embellit considérablement le visage. Focus.

En savoir plus

Tout savoir sur l’épilation laser

epilation laser paris chirurgien esthétique

Si vous n’êtes pas satisfaite du rasage, de l’épilation mécanique ou à la cire pour enlever les poils indésirables, l’épilation laser peut être une option intéressante. L’épilation au laser est l’une des procédures cosmétiques les plus couramment pratiquées.

En savoir plus

La liposuccion douce, une révolution esthétique pour affiner sa silhouette

liposuccion douce paris chirurgien esthétique dr vincent hunsinger poignées d'amour

Lorsque la liposuccion a été développée dans les années 1970, elle s’est rapidement propagée dans l’univers de la chirurgie plastique et esthétique. En effet, jusqu’alors, il n’existait aucune méthode établie et sûre pour retirer directement la graisse du corps d’un patient. Toutefois, les premières techniques étaient peu fiables et dangereuses. Elles exigeaient en outre que les patients soient endormis sous anesthésie générale, ce qui les exposait à certaines complications.

Heureusement, les techniques de liposuccion ont nettement progressé depuis et l’une des dernières, la liposuccion douce, ou mini-liposuccion, s’attache à affiner la silhouette en faisant disparaître les excédents de graisse localisés résistant aux régimes et à l’activité sportive et ce, uniquement sous anesthésie locale.

En savoir plus

L’ANSM rappelle que les pratiques d’injections de PRP sont interdites en France

PRP injection visage plasma plaquettes rajeunissante chirurgie esthétique paris dr hunsinger

Alertée par le développement en France depuis plusieurs années d’actes à visée esthétique d’injections de concentrés de plaquettes autologues (CPA, aussi appelés PRP), l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de rappeler l’interdiction de ces pratiques.

En savoir plus

Comment choisir son chirurgien esthétique et plastique ?

chirurgie esthetique liposuccion paris dr hunsinger lifting protheses mammaires

Le choix d’un médecin ou d’un chirurgien esthétique est l’une des décisions les plus importantes que vous prendrez concernant votre santé. Les chirurgiens varient considérablement en ce qui concerne leurs qualifications, leur expérience, la gamme de services fournis, leurs spécialités, leurs coûts et leurs personnalités. En tant que tel, il est important d’être un patient averti.

En savoir plus