Dr Vincent Hunsinger - 7 rue Bayard Paris 8e

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi - 9h à 19h
  Telephone : 0142251631

Traitement des boules de Bichat chirurgical

extraction boules de bichat bichectomie paris chirurgien esthétique paris

Un visage attrayant se caractérise par des formes angulaires bien définies, qui encadrent et rehaussent les éléments du visage tels que le nez, la bouche et les yeux. Les boules de Bichat sont des structures graisseuses anatomiques présentes dans les joues qui peuvent parfois arrondir les traits du visage. La réduction des boules Bichat par chirurgie accentue le volume des pommettes et embellit considérablement le visage. Focus.

Qu’est-ce que les boules de Bichat ?

Les boules de Bichat sont deux grappes de tissus adipeux (graisse) bien définies, situées dans chaque joue, juste en dessous des pommettes et directement reliées au muscle buccinateur nécessaire à la mastication. Ces boules de Bichat n’ont pas d’autres fonctions spécifiques que de donner du volume à la zone et peuvent être de différentes tailles en fonction des caractéristiques de chaque individu.

Durant l’enfance, ces dépôts graisseux ont généralement un volume plus important, créant ainsi au niveau du visage la silhouette arrondie typique des bébés. Au fil des ans, les boules de Bichat commencent généralement à se contracter lentement. Cependant, la diminution du volume varie en fonction de chaque personne.

D’une manière générale, chez les personnes qui ont des contours faciaux plus arrondis, avec des joues saillantes et des pommettes mal définies, les boules de Bichat ne se sont pas atrophiées et sont beaucoup plus épaisses. Le traitement chirurgical des boules de Bichat, ou bichectomie, neutralise ce phénomène et constitue une bonne option pour ce groupe de patients. Elle offre la plupart du temps des résultats épatants et, bien sûr, durables.

Tout adulte en bonne santé qui n’est pas satisfait de l’effet gonflé de ses joues et qui recherche davantage de définition et d’harmonie au niveau des traits de son visage est un bon candidat pour la réduction des boules de Bichat.

La bichectomie ou chirurgie de réduction des boules de Bichat

Tout d’abord, il convient de préciser que l’affinement des joues est une opération particulièrement mesurée. En effet, le chirurgien ne doit retirer qu’une partie seulement des boules de Bichat, correspondant à la partie excédentaire qui s’extériorise. En outre, avec le vieillissement, le visage se creuse naturellement et si les boules de Bichat ont été supprimées en totalité, le visage pourrait sembler émacié et perdre de son harmonie.

La technique de la bichectomie convient à la fois aux hommes et aux femmes. La partie excédentaire des boules de Bichat est retirée de façon permanente par une petite incision de 1 à 1,5 cm dans la muqueuse de la bouche (à l’intérieur de chaque joue), ne laissant aucune cicatrice visible et causant une gêne minimale au patient.

L’intervention dure entre 45 minutes et une heure, et est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale ou générale selon la volonté du patient. Le traitement chirurgical des boules de Bichat peut être réalisé en même temps que d’autres procédures de chirurgie plastique.

Boules de Bichat et liposuccion

Étant des amas de graisse, on pourrait facilement penser que l’extraction des boules de Bichat pourrait être réalisée par une procédure de liposuccion. Or, celle-ci est impossible car elle pourrait entraîner une paralysie faciale. En effet, les boules de Bichat sont situées en profondeur, sous le nerf facial.

Après le traitement chirurgical des boules de Bichat

La récupération est rapide, avec peu d’inconfort. Le patient peut ressentir une légère inflammation dans la zone interne des joues et une douleur minimale lors des repas ou de la mastication au cours des premiers jours après l’intervention. Dans de rares cas, des ecchymoses peuvent apparaitre dans la partie inférieure des joues, ainsi qu’un œdème. L’application de glace est fortement préconisée durant les deux premiers jours.

Il est également recommandé aux patients de s’en tenir durant les deux premiers jours à une alimentation simple et mixée, et d’éviter toute activité physique intense susceptible d’entraîner une élévation de la température, comme le jogging. L’exposition au soleil est également à éviter la première semaine. Des médicaments tels que des analgésiques et des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pendant la première semaine pour davantage de confort.

Un arrêt de travail de 2 à 5 jours selon le gonflement des joues est souhaitable et la reprise des activités sportives peut avoir lieu sous 15 jours.

Les sutures sont pratiquées à l’aide de fils résorbables qui tombent spontanément entre 7 et 15 jours. Les incisions étant dans la bouche, les cicatrices seront totalement invisibles. Des bains de bouche pendant une semaine sont à privilégier.

Les résultats du traitement des boules de Bichat chirurgical

La bichectomie réussit généralement à réduire le volume des joues, à rendre les pommettes et la ligne de la mâchoire plus visibles et à améliorer et à harmoniser les contours du visage qui apparaît plus affiné.

Le résultat définitif est appréciable au bout de trois mois, une fois l’œdème complètement résorbé.

Prise en charge par l’Assurance Maladie du traitement chirurgical des boules de Bichat

La bichectomie une procédure à visée purement esthétique. À ce titre, le traitement chirurgical des boules de Bichat ne peut pas être pris en charge par la Sécurité sociale, donc n’est pas remboursé.

Le prix du traitement des boules de Bichat chirurgical vous sera communiqué par votre chirurgien esthétique à l’issue de la première consultation, et après diagnostic.

L’avis du Dr. Vincent Hunsinger

Le traitement chirurgical des boules de Bichat accentue le volume des pommettes et embellit considérablement le visage. Il s’agit d’une intervention chirurgicale simple réalisée sous anesthésie locale et ne nécessitant aucune hospitalisation du patient. L’opération peut être réalisée en moins d’une heure et le processus de soins postopératoires n’implique pas de complications majeures. Une fois l’inflammation postopératoire disparue, les résultats sont vraiment surprenants.